• adljvendee

« Un port sympa pas à la fête » - Remue-ménage !!! Remue-méninges !!!







L'association ADLJ s’interroge sur les projets concernant le port.


Voici quelques informations, non officielles et personnelles données par Gilles Berranger, membre du conseil portuaire, représentant des usagers et dubitatif sur le devenir du port.


Petit rappel historique.


A Jard il n'y avait pas de port ou disons juste un abri naturel, créé par la pointe du « pêt du canon » qui refermait naturellement une petite plage devant le moulin.

Sous l’impulsion de quelques Jardais, élus ou pas, on voit apparaître des rochers/jetée puis un peu plus tard, une « vraie jetée », une capitainerie, des pontons, puis 2020.


Il n'y a jamais eu de vision à long terme. Jard est fier de son port qui attire, car on y voit l'effet de la marée, la vue y est agréable et la balade au bout de la jetée, c'est presque l’Amérique à l'horizon. Au retour les terrasses des cafés sont accueillantes. Bref un port sympa ! Mais, la mer, le port et sa gestion c'est plus facile quand on connaît. On ne peut pas demander aux élus de tout connaître et la vision d'avenir n'est pas là.


Aujourd'hui, le port se meurt suite au manque d'entretien et d'argent. Il y a des pontons qui ne rapportent rien, car il faut rembourser la dette (de l'investissement) et il faut draguer tous les 2 ans afin de lutter contre l'envasement... et la vase est rejetée pas très loin en mer et donc revient (le lieu de rejet de la vase est du ressort du préfet et des « spécialistes ») ... le bon sens, où est-il ?


Il reste les places sur « coffre ». Elles ont été désertées par ceux qui souhaitaient les pontons. Mais, les bateaux n'ont pas été remplacés, peu de demande, peu de communication, peu d'incitation pour venir...


Cerise sur le gâteau, il y a maintenant des demandes. Mais... les grosses chaînes et les blocs de béton, sur lesquels les bateaux sont amarrés, faute d'entretien et d'usure sont à remplacer. L'eau de mer est agressive avec le matériel.


Aujourd'hui, le port mis en gestion à Vendée Grand Littoral en même temps que Port Bourgenay a toujours des moyens plus que limités (chaque port est financièrement indépendant). On espère une solution économique pour rétablir des accès aux coffres. Pas de coffres, pas de bateau et pas d'argent qui rentre.


Il y a bien sur un beau et grand projet de rénovation du port : nouveaux pontons au pied du moulin, agrandissement du terre-plein pour les voitures, les bateaux et autres activités, mais conservation de plusieurs lignes de coffre le long de la grande jetée.


Quant à un port en eau profonde... Beaucoup, beaucoup d'argent, délai très long au moins 10 ans. Trouver des subventions est une lutte. Rêver oui, mais être dans le présent encore plus !


Aux dernières nouvelles, en même temps que les habituels travaux de dragage, les chaînes mères et les coffres défectueux seront remplacés (début 2021). L’étude faite sur les solutions à amener aux effets indésirables des vents de S/E seront bientôt communiqués aux membres du conseil portuaire.


Concrètement, nous sommes plusieurs à demander la création d’une chicane à l’entrée du port qui protégerait du clapot par vent de sud-ouest, (redoutable pour les unités en bout de ponton) créant également un courant à marée descendante plus fort qui pourrait mieux drainer la vase (à vérifier par les spécialistes cités plus haut).


Et plutôt que d’installer des pontons en eau, utiliser des pontons qui s’échouent, avec l’avantage de pouvoir y accéder facilement avec un service d’électricité et d’eau si nécessaire (Infrastructure que l’on trouve dans bien des ports à marée). Il existe sans doute d’autres solutions d’ancrage (je ne connais pas tout).


On attend quoi ? On ne sait pas, rien, la vente ou la faillite du port ? Non, je reste optimiste, le département semble s’intéresser au littoral, attirer par la mer et faire découvrir le territoire….


L’intérêt d’un port est qu’il vive, qu’il rayonne, qu’il génère aussi des retombées économiques, alors ne laissons pas mourir ce port !


Ceci est ma réflexion et mon sentiment personnel et n’engage que moi (G. Berranger)



Gilles Berranger : Un Port Sympa fait la Fête

Bernard Berthaud : Association de Défense du Littoral Jardais

13 views0 comments