• adljvendee

LA FORÊT JARDAISE … EN DANGER DE MORT


Le renouvellement du Conseil Municipal de la ville de Jard sur Mer, avait suscité de nombreux espoirs pour la protection de l'environnement, avec d'une part les engagements de la Mairie d'effectuer pour toute parcelle boisée devenant constructible, un constat précisant le nombre et la nature des arbres présents et d'autre part, l'arrivée au conseil d'un élu, membre de l'ONF.

Force est de constater que ce n'est pas la protection de la forêt littorale vers laquelle s'orienteraient les actions municipales, mais bien vers sa destruction. Aurait-on oublié l'expertise ancestrale ? Aurait-on oublié que sans forêt protectrice, point de culture, que le sol livré à l'érosion éolienne et aux embruns salés s'appauvrit ? Dans un contexte où l'énergie se fait rare et chère, est-il judicieux de sacrifier l'énergie de développement durable que constituent les domaines boisés ? La frénésie de construction ravage déjà la moindre parcelle privée boisée, faudrait-il que la planification municipale apporte elle aussi sa contribution à la disparition de la forêt ?

Un nouveau projet consistera, Plage de Grand Boisvinet, à construire une route et une piste cyclable, sur un terrain forestier qui sera échangé par l’ONF avec la commune et dont l'étude est en cours. Ce qui aurait pour conséquence, la destruction de plusieurs hectares de forêt de pins et de chênes où se développent la faune et la flore. Ce projet nous a été confirmé par l'adjoint à l'urbanisme le 2 mai 2022. Nous nous battrons contre ce projet !



En direction de la plage de la Mine, au croisement de la route de Légère, sur le Lieu-dit Le Plumat, un autre projet d'urbanisme municipal projetterait l'anéantissement de 3000m2 de forêt, convertie en zone constructible pour être vendue. Le produit permettrait de financer des logements sociaux. Comment peut-on poser en alternative construction de logements sociaux et destruction de l'environnement ? Préserver l'environnement serait-il en contradiction avec le bien-être social ? Préserver la qualité de l'air, en conservant les arbres, poumons de la planète, favoriser l'énergie durable locale et à bas coût que représente l'énergie renouvelable du bois, serait-il incompatible avec l'aide aux plus démunis ?



A Jard, la forêt climacique n’a aucune chance, Certains habitants excédés n'hésitent pas à graffiter "Jard détruit la Nature".


Sauvons avant qu'il ne soit trop tard, ce qui reste encore de la forêt Jardaise, gage de biodiversité et source d'énergie renouvelable, qui nous apporte un environnement privilégié unique.

Rejoignez-nous www.defensedulittoraljardais.com





15 views0 comments