• adljvendee

Contre le développement des Robiniers, Pour la replantation de nouveau Pins !

Dans la zone depuis l’accès du four à chaux, les robiniers à croissance rapide envahissent le terrain. Depuis notre publication « après la deforestation le remplacement de populations », sur la droite du chemin qui mène à la plage, une partie a été fauchée, mais les racines de robiniers sont encore présentes. La partie gauche du chemin et les abords de la parcelle de 3ha, sont colonisés par les robiniers.

Les robiniers pionniers commencent à coloniser la partie gauche du chemin.


Si le mulchage n’est pas effectué, il est à craindre que se poursuive le remplacement de la forêt ancestrale de chênes verts ou caducs, et de pins plantés au siècle dernier par des robiniers à la frondaison impénétrable (épineux), qui potentialise les risques d’incendies !

Le robinier possède un système de racines superficielles qui lui permet de s’étaler jusqu’à une fois et demie sa hauteur !

Les racines superficielles (un peu comme les fraisiers) émettent des rejets feuillés qui deviennent de nouveaux arbres. Ces rejets croissent deux fois plus vite que l’arbre dont ils sont issus soit 4m par an.

Sous les repousses fauchées, les racines superficielles développent leurs rejets.


Il faut éliminer les racines, sinon les repousses reprendront avec les premières pluies !

Suite aux coupes effectuées par l’ONF et le département dans la zone des Sables de la Grange, c’est la quasi-totalité des chênes verts et des pins qui a été détruite.

L’intervention de l’homme a ainsi créé les conditions propices (éclairage et absence de concurrents) à la colonisation des robiniers, sans l’intervention de l’homme ils ne seront pas éliminés !

Aux abords de la zone fauchée, les robiniers poussés l’an dernier lancent leurs rejets.


Ensemble demandons, l’éradication des robiniers et de leurs repousses, et la replantation de nouveaux pins, car il est illusoire de penser que la germination spontanée de pins, qui mettront 5 ans pour atteindre 30cm, puisse rivaliser avec des rejets de robiniers qui croissent en 1 an de 2 à 4 mètres !

Nous avons besoin de votre aide, signez notre pétition en ligne... merci!

©2020 by Association de Défense du Littoral Jardais

07 49 43 11 05