top of page
  • Writer's pictureadljvendee

Cartographie des Espèces Invasives

Updated: Aug 11, 2023





Comme indique l’ONF à propos du robinier « il appauvrit considérablement le cortège floristique de la dune boisée » et « Ce débouché (le bois de robinier est très utilisé pour le mobilier extérieur) n’en fait pourtant pas une essence à étendre dans nos massifs ».



Documents photographiques :

parking de la plage de la mine



Zone rouge (parcelle 24 du cadastre)

- Photos du site des sables de la Grange (photos de la zone rouge hachurée)

La zone de coupe d’environ 4ha comprenaient des pins et chênes verts, à la suite des coupes de 2019, une zone (rouge hachurée) est complètement envahie, malgré le fauchage effectué en 2020. La zone est totalement envahie par des robiniers jeunes qui poussent en taillis. Aucune coexistence n’est possible avec d’autres espèces que leurs drageons étouffent.

Dans la zone subsistent des chênes et des pins qui repoussent, mais ils sont concurrencés par les robiniers.


Alentours, les rares Pins privés de la protection des Yeuses penchent sous l’effet du vent et le sous étage est colonisé par les robiniers.


En 2019, après la coupe de chênes.



En 2020, après coupe des pins :




En 2021 : Le fauchage partiel de 2020 a été sans effet.

Jeunes pousses de robiniers, les pins avoisinant la zone de coupe rase sont couchés par le vent



Contamination de zone avoisinante

Arrière du four à chaux


Les jeunes pins sont étouffés par les robiniers




Havre du Payré, en bordure de forêt les zones de clairière sont peuplées de ronciers et de jeunes robiniers en voie d’expansion




Zone bleue :

- Coupe-feu aux abords du Parc de la Grange

- Arrière du four à chaux, Sud de la zone des colonies en direction du four à chaux.

- Taillis inexploitables de robiniers qui concurrencent une zone de chênes caducs








Aux abords du parking four à chaux un bosquet de chênes caducs menacé subsiste.





Zone verte :

Aux abords de Ragounite sur la dune littorale des chênes verts de haute taille ont été coupés

Ainsi que de jeunes pins repoussant


Coupes de 2018




En conclusion :


Le robinier étant une espèce exotique envahissante contre laquelle la lutte menée est difficile et dépend de l’âge de l’arbre.

Les zones de peuplement, consécutives à des coupes, et à la proximité de peuplement privés ou de bord de route, sont constituées d’arbres de même âge, ce qui facilite l’élimination, car la méthode d’élimination choisie peut être appliquée à la globalité de la zone.


Un plan de lutte en fonction des âges est appliqué dans diverses régions, repris dans un document élaboré par le Conservatoire d’Espaces Naturels de la région Rhône Alpes


Résumé de la méthodologie d’élimination :

- Pour les jeunes pousses

o l’arrachage manuel

o cinq débroussaillages par an,

- arrachage mécanique,

- écorçage,

- méthode Gamar.




125 views0 comments

Comentários


bottom of page